Dans Questions au gouvernement sur France 3

« … – Monsieur le Député, la décapitation d’Hervé Gourdel est une infamie. Nous étions aux Nations-Unies avec le président de la République quand nous avons appris cette nouvelle. La première réaction a bien sûr été d’appeler la famille. Nous avons mesuré, ensuite, a quel point cet assassinat épouvantable, non seulement avait frappé tous les Français mais tous nos collègues de l’ensemble des Nations-Unies. Hervé Gourdel était un homme formidable…. »
« … Nous lui témoignons tout notre soutien. Monsieur le Premier ministre, alors queles que les bourreaux d’Hervé Gourdel auraient été identifiés, il est plus que nécessaire d’agir face a ceux qui ont déclaré la guerre à notre démocratie. Notre responsabilité est d’y répondre par une guerre globale pour défendre, partout, les innocents et ceux qui sont menacés de torture. Merci de confirmer que toutes les énergies seront mises en oeuvre dans ce sens. – Monsieur le Député, la décapitation d’Hervé Gourdel est une infamie…. »
« … Ce Hervé Gourdél que j’ai connu ét qui m’a conduit dans les sentiers de montagne. Dans les guerres, les premières victimes sont toujours les innocents. Je veux saluer ici l’immense, la magnifique, l’indomptable dignité dont a fait preuve sa famille devant cette épreuve terrible. Nous lui témoignons tout notre soutien. Monsieur le Premier ministre, alors queles que les bourreaux d’Hervé Gourdel auraient été identifiés, il est plus que nécessaire d’agir face a ceux qui ont déclaré la guerre à notre démocratie…. »
« … Barbarie, sauvagerie, cruauté, colère, indignation, chagrin, depuis presque une semaine, ces mots ne cessent de tourner en boucle dans nos têtes et sur toutes les ondes. Ces mots doivent garder toute leur force. Ces mots, on n’a cessé de les entendre après les émouvants hommages rendus partout en France. Alors, cet après-midi, je veux vous parler de l’homme que j’ai connu, un homme de simplicité, de droiture, de dévouement, d’humanité, d’élévation. Ce Hervé Gourdél que j’ai connu ét qui m’a conduit dans les sentiers de montagne…. »
« … Nous avons décidé de différer l’annonce tant que les faits ne seraient pas confirmés. La barbarie de ce meurtre et sa mise en scène insoutenable montrent qu’il s’agit, pour leurs auteurs, de combattre nos valeurs. Nous ne pouvons céder à ce qui constitue un chantage intolérable, comme nous ne pouvons sombrer dans l’amalgame. Je souhaite exprimer l’indigration unanime de l’assemblée et notre détermination a lutter contre le terrorisme et le fanatisme. J’adresse à la famille d’Hervé Gourdel les condoléances de la représentation nationale…. »
« … Ce gouvernement s’en est déjà pris à la famille et il continue. On va raboter le congé parental. – Mais vous qui voulez faire 100 milliards d’économies, où voulez-vous les faire? – En revoyant la fiscalité, les missions régaliennes de l’Etat, comprendre que ce sont les entreprise qui se créent de l’emploi et pas l’Etat. – Claude Bartolone: Alors même que nous débattions de l’intervention de notre armée en Irak, la nouvelle de l’assassinat d’Hervé Gourdel par ses ravisseurs se répandait…. »