Dans Hercule Poirot sur TMC

« …Mais bon, une fois qu’on a dit ça, on n’a pas dit grand-chose. Donc on a essayé de leur poser la question. On commence avec Arnaud Montebourg. – Camille : Quelle est votre définition du système ? – Nous avons un monopole politico-administratif qui est exercé depuis très longteml par la fusion de la haute administration et de la politique. Pour moi qui ai exercé des fonctions ministérielles, j’ai compris que ce n’est pas le politique qui exerçait le pouvoir dans notre pays mais la haute administration. C’est ce qu’on appelle les « oliguénarques ». – Yann : Donc pour Montebourg, le système, ce sont les « oliguénarques ». – Camille : Oui, mais si tu le titilles un peu, il enchaîne. – Camille : Ce ne sont pas les médias, les ministres ou le président ? – Les médias sont contrôlés par 5 personnes. – Camille : Bim ! Et c’est pas fini, il y a aussi Emmanuel Macron. – Je n’ai pas compris en quoi Emmanuel Macron luttait contre le système. Il en est plutôt issu. – Yann : Pour Montebourg, « système » égale les hauts fonctionnaires plus les médias plus Emmanuel Macron. T’as qui d’autre ? – Camille : Alors, on a vu Nicolas Dupont-Aignan, toujours très content de nous voir. – Qu’est-ce que c’est que ce système ? – C’est une manière de s’approprier le pouvoir et les richesses en gelant la démocratie. C’est une manipulation de l’opinion au service d’intérêts privés d’une petite minorité. – Yann : Donc pour lui, ce sont des élites médiatico-sondagières qui manipulent l’opinion au service des industriels. – Camille : Il est pas très clair. Mais j’ai trouvé moins clair que lui. On voulait voir ce que ça donnait avec François Fillon. Mais en fait, il est inchopable depuis une semaine. Du coup, on est allés voir l’un de ses plus fidèles soutiens, le président du Sénat, Gérard Larcher…. »